Christus vivit

Christus-Vivit-image
Cliquer sur l’image

Deux jeunes présentent la lettre du pape « Christus vivit »

Une lettre du pape François sans « archaïsmes », où chacun peut trouver « quelque chose qui le concerne » ; un « guide » qui n’invite pas à des « effets spéciaux », mais à « faire des actions ordinaires de manière extraordinaire ». Deux jeunes se sont réjouis en ces termes de la publication de la lettre « Il vit, le Christ » (Christus vivit) du pape François, lors de sa présentation au Vatican, ce 2 avril 2019.

Cette lettre aux jeunes du monde, que le pape a signé au sanctuaire de Notre-Dame de Lorette le 25 mars, est le fruit du synode des évêques sur les jeunes organisé en octobre 2018 à Rome.

Laphidil Oppong Twumasi, une jeune responsable d’un groupe de Ghanéens à Vicence (Italie), a confié son « émotion indescriptible » : « En le lisant j’ai eu l’impression de parler avec une personne proche, comme un père qui m’offre des conseils et des suggestions… C’est un document qui, à la lumière de la relation avec le Christ, éclaire les différentes réalités de la vie des jeunes », sans apporter « de réponses préconçues à nos questions ».

Pour l’étudiante de 25 ans, « Il vit, le Christ », « est facile à comprendre et ne se perd pas en archaïsmes… au contraire, on y trouve des termes comme tutorial, zapping et influencer… cela a été une découverte agréable de voir ces termes dans un document officiel de l’Eglise ».

Laphidil, qui a participé à la réunion pré-synodale des jeunes à Rome (février 2018), estime qu’il « y a eu un effort et la volonté d’entendre notre cri, de nous écouter vraiment ».

« J’invite tout le monde, surtout nous les jeunes, ajoute-t-elle, à le lire avec calme, en prenant notre temps, parce que je suis certaine que chacun de nous y trouvera quelque chose qui le concerne ». Ce document n’est pas « un manuel de doctrine et d’enseignements », c’est « un guide et un ensemble de suggestions, quelque chose auquel se référer quand nous nous sentons un peu perdus ».

Alessio Piroddi Lorrai, 33 ans, professeur de religion à Rome, s’est arrêté particulièrement sur l’affirmation selon laquelle « le Christ a été jeune… et en tant que jeune adulte il a pu dire: “Tout est accompli” (Jn 19,30), en donnant sa vie ». Il avait son âge… « Le pape François m’invite, invite tous les jeunes, à ne pas penser à l’âge civil comme à un obstacle pour vivre cette plénitude de vie que Jésus veut nous donner. Aujourd’hui, chaque jour, nous pouvons nous laisser trouver par son regard d’amour. »

« Le pape François, poursuit-il, écrit que l’Eglise est jeune non pas quand elle suit la dernière mode mais quand elle retourne à la source de son origine, à Celui qui fait toutes choses nouvelles. »

Comme catéchiste et éducateur, Alessio Piroddi Lorrai retient l’invitation du pape à “faire foyer” : « Paroisses et écoles doivent savoir offrir un lieu où l’on puisse se sentir chez soi, aimés gratuitement et en même temps accompagnés, guidés, corrigés aussi, mais avec le désir que chacun parvienne à donner son meilleur fruit grâce à cette “maison”. »

« Christus Vivit, conclut-il, ne nous demande pas des “effets spéciaux”, mais, en reprenant une citation du vénérable cardinal Van Thuân que le pape insère dans son texte : de faire des actions ordinaires de manière extraordinaire. »

Anne Kurian dans Zenit du 02 avril 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s